l'instant norvégien

7 Mars 2014 - bonus

Quelques bonus, en vrac.

Des logs IRCs

Ce moment débile où en 20 minutes, on a décidé de se lancer dans cette aventure:

16:22:04     @Faltad_        J'aimerais bien faire un tour en Norvège un de ces jours
16:22:13     @Faltad_        dans les montagnes au nord
16:28:46     @ironzorg       prévois de l'argent :)
16:28:59     @ironzorg       *beaucoup*
16:29:31     @aimxhaisse     sauf si on pêche
16:29:38     @Faltad_        trop
16:40:33     @Faltad_        161 euros a/r de Hamburg-> Bergen
16:40:41     @aimxhaisse     :D
16:40:42     @aimxhaisse     banco
16:57:00     @aimxhaisse     genre en août?
16:57:40     @Faltad_        hm, septembre ca serait le tip top banane
17:03:10     @ironzorg       dire que vous avez décidé tout ça en même pas 20 minutes

Toujours sur IRC, à force de regarder la météo en permanence pour se donner une idée des conditions climatiques, on a rajouté une commande sur m1ch3l (le super bot IRC), pour avoir une vague idée du temps:

15:46:12     @mxs    !fz
15:46:13     m1ch3l  mxs> M3t30 sn0hett@!i!i!i!i!
15:46:13     m1ch3l  mxs> Freezing point: 3800 m
15:46:13     m1ch3l  mxs> Accumulated rain: 6 mm
15:46:13     m1ch3l  mxs> Accumulated snow: 0 cm

Des pieds

Pour une raison qui m’échappe aujourd’hui, je prenais quotidiennement mes pieds en photo. Peut-être qu’un jour le motif profond de ce comportement inquiétant m’apparaîtra, et alors me sera remis un objet de quète me permettant de faire des trucs cools et utiles de ma vie. En attendant, voici une compilation:

des pieds

Herr Faltad

On continue dans la série des trucs inquiétants, Faltad se baladait avec un lego qu’il appelait Herr Faltad, le voici:

Quelques photos en vrac

L’une des dernières traces de civilisation avant de rentrer dans le parc de Dovrefjell, un sentier permettait d’y accéder en voiture. C’était en pratique désert, on imagine que ce village n’était habité que l’été:

Le genre de paysage typique de Dovrejfell qu’on a connu pendant plusieurs jours, de la tundra rousse bordée de montagnes à perte de vue:

Les pokémons juste après qu’ils aient pris la fuite, ils nous ont regardé en comme ça pendant quelques minutes durant lesquelles on était pas vraiment en confiance:

Un peu plus tard dans la même journée, à proximité de Snøheim (où se trouve le refuge dans lequel on a mangé avant d’attaquer la monté du Snøhetta):

Un des sentier aux alentours de Snøheim au petit matin où je me suis perdu, à moitié dans les nuages et les torrents:

Arrivés en haut du Snøhetta, on a du continuer sur une des crêtes de la montagne, le chemin de la carte correspond aux petits points rouges sur les cailloux:

Un peu après avoir passé la crête, la descente du Snøhetta qui fait mal aux genoux, on pensait naïvement en avoir pour 1 heure, en pratique on a mis près de 4 heures:

Faltad qui se désaltère dans un endroit plutôt sympa. On est en train de descendre la vallée, un peu avant d’arriver au village de Charles Ingalls:

Toujours dans la même vallée plutôt sympa, moi, après avoir mangé du chocolat:

De nouveau de la tundra rousse, on vient de sortir d’une vallée sans végétation dans laquelle se trouvent des rennes (dont on n’a vu que des bois):

Le village fantôme au petit matin à proximité duquel on a passé la nuit, silencieux et désert:

La montée de la montagne dont le nom finit en bdu, perdue dans les nuages:

Quelques montagnes à proximité d’Isjforden, l’une des dernières vues sur les montagnes du voyage:

Et pour finir, les derniers dinosaurus, un peu amochés, après avoir vécu quelques jours tout au fond de mon sac: