préparatifs

By on

Cet article fait partie de la série Aerodynamic.

On va passer la plupart de notre temps dans Sonic Pi, qui va être notre meilleur compagnon au cours de ce voyage. C’est un environnement libre et gratuit qui permet de faire du bruit à partir de texte, à la base fait pour initier les enfants au code, mais qui fonctionne aussi avec les grands, ne soyez pas intimidés!

Une fois que vous avez récupéré et lancé Sonic Pi, une petite vérification s’impose, recopiez le texte suivant dans Sonic Pi:

play :C3

Cette ligne est une instruction qui demande à Sonic Pi de jouer la note C3, qui, en notation française, correspond au 3ème do sur un piano. Elle ne fait rien pour le moment car on a pas demandé à Sonic Pi de jouer. Il faut pour ça cliquer sur le bouton en haut à gauche Run, si un son se produit, alors tout va bien, on peut continuer!

Si c’est la première fois que vous écrivez du code, félicitations!

On va souvent être amené à cliquer sur ce bouton Run, et comme c’est un peu fastidieux à faire, il est plus simple d’utiliser les raccourcis, que vous pouvez récupérer en passant le curseur sur tous les boutons en haut à gauche. Aussi, si comme moi les couleurs claires vous aggressent la rétine, en allant dans les préférences (bouton Prefs en haut à droite) et en cochant Dark Mode, votre monde s’illuminera.

Welcome to the Matrix Neo.

Dernière petite note sur Sonic Pi qui nous sera utile, on peut démarrer un enregistrement à l’aide du bouton Rec (4ème bouton en haut à gauche), en rappuyant dessus, une fenêtre apparaît pour vous demander où sauvegarder votre œuvre.

En plus de Sonic Pi, on va également utiliser les logiciels suivants (également libres et gratuits) qui peuvent aider dans certaines phases d’analyses:

On ne va pas s’attarder sur leur utilisation dans ce guide, je vous ferai profiter directement de quelques captures d’écrans contenant des informations utiles.

La suite par ici…


Cet article fait partie de la série Aerodynamic.